Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #dejections litteraires. tag

Vie et Geste extraordinaires du Bienheureux Mr G.

19 Janvier 2013 , Rédigé par Mbougar Publié dans #Déjections littéraires.

Note du scribe: Tout ce qui va suivre n’est pas le fruit de mon imagination, qui n’est pas si fertile. J’écris directement sous la dictée de celui a vécu cette histoire, qui est un être réel. Rien n’est modifié, rien n’est stylisé, rien n’est arrangé....

Lire la suite

Le Cri.

14 Février 2012 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Déjections littéraires.

Quinze mille tiges de roses se dressaient, éclatantes comme des lampadaires, à chaque coin de rue. Je recherchais dans la ville ces ombres qui, tant de fois déjà, m’avaient servi de refuge, je quémandais en vain une encoignure obscure où j’eusse eu le...

Lire la suite

Fin de Partie.

29 Septembre 2011 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Déjections littéraires.

J’emprunte à Beckett un de ses magnifiques titres, si secs, si nus. Je n’écrirai plus pendant longtemps. Du moins, je ne publierai plus ici. Je tais mes raisons, permettez-le moi. Les élans du cœur sont sacrés et innommables, ne leur sied parfois que...

Lire la suite

Sonnet à ma Déesse.

11 Mai 2011 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Déjections littéraires.

Un soir qu’un éclat blanc chu de quelque haut astre Fugace trait de lumière comme météorique Illumina l’Attique et ses colonnes doriques Un dieu laid fit pour Elle le nouveau Pilastre. Ténébreuse Majesté qui sous d’immenses portiques Sculpta deux ailes...

Lire la suite

Le Forcené.

4 Mai 2011 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Déjections littéraires.

Il fut une fois un forçat furieux qui, Défiant ce firmament flétri mais frondeur, Fit sa méfiance se fondre en un esclaffement fin Qui fusa et se fracassa fort comme frêle faïence fendue Face à l’Infini fait alors comme un fief s’effritant. Fieffé fourbe...

Lire la suite

Le Condamné.

26 Mars 2011 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Déjections littéraires.

Au sommet du Caucase, il n’y avait rien. Le silence absolu régnait. Le chaos et l’infini y étaient alliés. Tout le désordre du Monde naissait là. En ce lieu maudit, exclu de l’univers, oublié des dieux, hors du temps et de l’espace, le soleil ne se levait...

Lire la suite

Inhumaines délectations.

29 Janvier 2011 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Déjections littéraires.

**Un étudiant et une vieille femme vivaient côte à côte. L’étudiant habitait une petite chambre. La femme habitait la rue, sous la fenêtre de l’étudiant. L’étudiant, depuis lors, a déménagé. L’ayant « remplacé » dans cette chambre, j’ai trouvé ce texte...

Lire la suite

La Rencontre et le Souvenir.

24 Janvier 2011 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Déjections littéraires.

Un soir de rude froid que je revenais presque ivre d’une soirée que j’avais préféré quitter tôt, de peur de faire scandale, déambulant telle une hallucination à travers les ruelles sombres et remplies de solitudes de Santi-Souli, cette ville que j’aime...

Lire la suite

Honorable échec que la poésie!

15 Janvier 2011 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Déjections littéraires.

L’Evangile de Jean a raison. Immanquablement. « Au commencement, était le Verbe. » Oui, mais ensuite ? Que fait-il des hommes ? Qu’advient-il d’eux ? Entre lui et les hommes, il y a le silence. L’échec. Le Verbe est éternel, mais point encore humain....

Lire la suite

Ce matin, dès l'Aube...

29 Décembre 2010 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Déjections littéraires.

Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit. Je l'ai passée à essayer d'écrire quelque chose qui soit potable. En vain. Qui a dit que la nuit portait conseil? Finalement, pour me sauver, il a fallu que l'aube arrivât. L'aube, l'aurore, le petit matin... On l'appelle...

Lire la suite