Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Course.

13 Février 2011 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Solipsismes

     Je me suis souvent demandé pourquoi les Hommes avaient souvent besoin qu’il y ait quelqu’un, un autre Homme, à côté, ou en-dessous d’eux, dont aimaient dire du mal.

     J’ai longtemps dit : c’est pour se sentir exister. Cela, cette réponse générale, je la donnais quand j’étais au seuil de l’adolescence, vers douze ou treize ans. Ensuite, quelques années plus tard, vers dix-huit ans, j’ai trouvé une autre réponse, plus précise : c’est pour se sentir plus innocents. 

     Ce matin, au réveil, telle une illumination, une autre réponse m’est apparue. En fait, je me trompais : ce n’est pas par la positive (par la course à l’innocence) qu’il faut essayer de résoudre la chose. Il n’y a pas grand-chose de positif, vous le savez. En raisonnant par la négative, j’ai trouvé une réponse qui, me semble-t-il, est plus probable, plus juste. Ce n’est donc pas pour se sentir plus innocents. C’est pour se sentir moins coupables, moins minables. Chacun cherche un miroir, pour se dire : «Ah !  Je ne suis donc pas le seul, lui aussi est ainsi. Et d’ailleurs, il est plus indigent que moi. » Puis l’on est fier. Non d’être meilleur que l’autre, mais d’être « moins pire » que lui.  

     Tant qu’à être au fond du gouffre, faisons de sorte que d’autres y tombent. Tant qu’à ne pas avancer, cherchons à faire reculer les autres. Et le moon walk. Et le croc-en-jambe. Mais qu’y-a-t-il d’autre ? C’est la compétition, ici. En-dessous de la ceinture, c’est permis, c’est même recommandé. Cela s’appelle le progrès. Cela s’appelle aussi la hiérarchisation (je n’ose dire nivellement) par le bas.

     L’humanité (avec un petit « h », et je suis généreux) est parfois un honneur. 

 

     P.S: Le premier qui pense que je suis pessimiste aura le malheur d'être un optimiste. Et ce sera bien fait pour lui. Car je crois qu'en ce qui concerne les Hommes, le pessimisme et l'optimisme ne signifient rien.

Partager cet article

Commenter cet article

Thierry 13/02/2011 14:30


bien dit...mais je pense qu'il y a un côté positif à cela aussi cela dépend de la vision de cette personne concernée (sa personnalité). Un exemple très simple. Quand tu reçoit une note qui ne
satisfait pas tes attente après un devoir en classe. dans la même situation, certains se diront "bof il y a pire, ce n'est pas grave" d'autre diront " c'est bien tout en gardant une considération
pour les autres qui sont en dessous de lui".
les première personnes s'appuis sur les autres pour comme tu l'as dit "se sentir moi minable, moins nul ils ont plus tendance à penser qu'à eux (égoïsme) , par contre les autres voient qu'ils sont
mal placé pour se plaindre; avec un bon fond ils s'apitoies pas sur leur sort mais se soucis UN PEU des autres.

Sache que je ne suis pas très lucide quand j'écris. Cependant j'espère au moins tu comprendras ce que je veux dire..