Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Idées de dernières paroles.

20 Septembre 2012 , Rédigé par Mbougar Publié dans #Errances philosophiques.

Il n’est jamais trop tard pour un dernier coup d’éclat, une ultime foucade, un hoquet d’honneur, un pet de sortie, un pied de nez final à cette existence et à sa trop misérable condition. Lorsque l’on a raté sa vie, il faut au moins veiller à réussir sa mort. Et lorsque l’on a réussi sa vie, il faut quand même sublimer sa mort. Les derniers instants sur cette terre sont trop précieux pour qu’on les consacre à la tristesse. C’est un grand jour certes que ce lui de votre mort. Et comme dit un proverbe Wolof, « Bës du tuti dé, boromam rek lay nirol ». Il faut être à la hauteur de ce jour, dans l’attitude, le discours, le charisme, la dégaine, l’aura, la verve. Voici, pour aider, un florilège de mots que vous pourrez lancer avant de crever :

 

*Prenez soin des choux.

 

*J’avoue : c’est moi qui ai volé le poulet du voisin.  

 

*Et je vous emmerde.

 

*Je vous ai laissé un trésor, il est… Ah ! (Et crever.)

 

*Charlie Hebdo !

 

*(En imitant la voix de Buzz l’éclair) : Vers l’infini et l’au-delà !

 

*J’espère qu’ils ont Facebook, là haut, que je puisse prévenir.

 

*Merde.

 

*Pourvu que je meure mieux que Marion Cotillard.

 

*Séchez ces larmes que je ne saurais voir.

 

*J’ai envie d’un KFC.

 

*C’est quoi, cette chose jaune sur ta tête ? Une crête ? Pendez-moi ça !

 

*Je vous attends là haut, venez vite !

 

*Di na ma joie.

 

*Ah… Je me meurs ! Vite, un pet.

 

*Une dernière gâterie, chérie ? Allez, quoi ! Fais pas ta meuf ! Les enfants, dehors !

 

*Je ne meurs pas ; je péris.

 

* "Il haïssait les épitaphes." Mettez-ça, en italique, police Gungsuh, interligne 2.

 

*Je suis sublime.

 

*Dites au cul-de-jatte du coin que c’est moi qui volais ses béquilles, et sans rancune.

 

*Ai-je droit à un PV : « post-vivendum », docteur ?

 

*Je vous maudis jusqu’à la troisième génération.

 

*Argh !

 

*Cui-cui.

 

*L’on veut tous la paix. Je vous la fous ; foutez-la-moi.

 

*Le Real Madrid a gagné ?

 

Et je rajoute ceux-ci, qui m’ont été suggérés par un ami, humoriste à ses heures perdus, et descendant capillaire de Kocc Barma :

 

*Une bière pour la route, s’il te plaît.

 

*Qui a allumé la lumière?

 

*Qui m’aime me suive. [Un temps] Salauds !

 

*Je ne vous salue pas, Messieurs.

Partager cet article

Commenter cet article

Sheik Ahmadu 20/09/2012 18:32

C'est de cette phrase qui restera toujours gravée en la mémoire de la postérité ; celle inscrite à la tombe. Du genre : "Ci-gît : Un Momo-Mbougarus"
Prépare ce billet. Un ordre !

Mbougar 20/09/2012 18:44



Je m'y attelle, Monsieur! ;)



Sheik Ahmadu 20/09/2012 16:54

"C'est quoi cette chose jaune sur ta tête ? Une crête ? Pendez-moi ça !" J'aime bien cette version ^^.

Par ailleurs, grâce à toi, je vais penser à l'ultime phrase...mortelle! Mais as-tu oublié le plus important ?

Mbougar 20/09/2012 18:17



"Pendez-moi ça", en effet! Par la crête, si possible! Qu'est-ce donc, cher ami? Rappelle-le moi!



Lyncx 20/09/2012 16:07

* Une bière pour la route, s'il te plait.
* Qui a allumé la lumière?
* Qui m'aime me suive. [un temps] Salauds!
* Je ne vous salue pas, messieurs.

Mbougar 20/09/2012 16:20



Haha! J'en crève... Je les rajoute, avec ta permission!