Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brèves de Concours... (suite 3)

29 Avril 2011 , Rédigé par M.M.S. Publié dans #Solipsismes

     Mardi 26 Avril 2011. Concours de l'E.N.S. de Lyon, Jour IV. Epreuve d'Anglais.

    Je n’ai jamais vraiment aimé l’Anglais, et je ne saurai dire pourquoi. L’engouement que cette langue soulève m’est totalement étranger, je le trouve même absurde à certains égards. Ce n’est pas de l’aigreur, et encore moins quelque accès de stupide francophilie : je ne crois pas être mauvais dans cette langue. Mais je ne l’aime pas. Peut-être aussi est-ce inconsciemment à cause de mon accent, le plus exécrable que je connaisse. L’on dirait un gambien saoul qui se prend pour un écossais ou un irlandais dans un bar (qu’importe : selon la légende, devant quelques scotchs, les deux sont pareils -et ils me tueraient s'ils m'entendaient), parlant un langage inconnu. « Aye donte spik Inglich verrry whale. » Tu l’as dit, camarade. Borborygmes et baragouinages. J’espère que Mr Midan ne lira jamais ceci.  Bref.

     L’épreuve d’Anglais fut dans la lignée des précédentes : étrange. L’on a l’impression de comprendre, mais il y a comme un malaise. C’était un extrait d’une lettre d’Oscar Wilde. Wilde. Lui non plus, je ne l’ai pas beaucoup lu. Je ne connais de lui que Le Portrait de Dorian Gray, évidemment, et une tragédie, Salomé, que j’ai aimée. Un reproche personnel : il gâche quelque peu son talent par un trop grand recours à des formules. C’est là le génie des dandys mais également, dans un sens, leur grand défaut. Leur malheur même. D’ailleurs, Wilde ne se retourne-t-il pas parfois dans sa tombe, n’y vomit-il pas ? On a utilisé une de ses formules en « illustration » (je n’ai pas osé le scrabble, en sept lettres, avec « incipit ») de « L’île de la tentation. » Vous savez, oui, c’est celle-là, la fameuse, l’abrutissante phrase, devenue telle car on l’a travestie, que de jeunes ahuris vous ressortent dès que vous leur parlez de tentation, avec un air qu’ils croient intelligent et tragiquement philosophique. Oui, vous savez : « la meilleure façon de résister à la tentation, etc. » Vous savez le reste. Cela suffit presque à m’apeurer. Ecrire, même des pacotilles, peut être dangereux. La postérité est ingrate. Et ce n'est pas une formule.

     Vous l’avez compris : je n’ai rien à dire de particulier sur l’épreuve d’Anglais, hormis qu’elle fut difficile, ce qui est un truisme en évoquant ce concours. Il fallait traduire, puis commenter. Je l’ai fait. Je crois que la succession des longues épreuves commence à me fatiguer. Et comme je reste tout le temps jusqu’au bout, six heures à chaque fois…

     Tenez : pour vous dire à quel point je commence à faiblir, je suis resté quelques minutes avant de me rendre compte qu’à la fin de ma version, j’avais traduit les mots "De Profundis", qui sont les premiers d’un psaume latin. Dans un instant d’égarement, bien que cela ne fût pas de l’Anglais, j’ai eu envie de traduire l’expression. Je voulais traduire. Je devais traduire. J’étais là pour traduire. Mon devoir était de traduire. J’ai donc traduit. Avec une certaine fierté, sotte fierté, j’ai écrit : « Des Profondeurs. » Mais ensuite, la chute : ce n’était en fait que le titre de l’ouvrage, qu’ignare, je ne connaissais pas, dont le texte était extrait. Et pourtant -comment l’ai-je raté ?- il était écrit en dessous du texte, en italique, bien en évidence, à côté du nom de l’auteur,  un certain Oscar Sauvag(e)…

     Bon, d’accord : il était temps que j’aille dormir.  

 

Partager cet article

Commenter cet article

M.M.S. 07/05/2011 13:29


Je veux bien vous croire. D'ailleurs, je vais essayer de le parler plus souvent, malgré mon détestable accent... On va rigoler. Merci de votre passage, et du petit encouragement!


Pangloss 07/05/2011 12:22


L'anglais peut-être une belle langue si elle est bien parlée. Le "king's english" qu'on imposait naguère à la BBC est un régal. Ceci pour t'encourager, pas pour te critiquer.


babou hazba 05/05/2011 03:25


incipit vita nueva...


M.M.S. 02/05/2011 19:57


haha! Je n'aurais pas pu mieux le dire, Lulu! Merci et bonne semaine de repos aussi! =)


Lucie Vecchi 02/05/2011 00:39


Encore une fois, je souris en lisant ces petites brèves savoureuses à souhait =) Fuck Oscar Sauvag(e) Momo ! Bonne semaine de vacances ;)